Les maux du printemps chez l’enfant

« Maman, j’ai mal aux yeux ! », « Je suis enrhumé ». Ce sont des phrases qui reviennent souvent ces derniers temps ! Entre avril et juin, la saison du printemps apporte son lot de maladies qui empoisonnent la vie de nos petits chéris, comme les rhumes, les allergies et bien d’autres. Du coup, les mères de famille se sentent désemparées et ne savent pas comment les soulager.

Découvrons ces maladies du printemps qui contrarient tant nos bouts de chou ! Comment les éviter ? On vous dit tout dans ce billet !

Bébé : attention au rhume !

C’est l’un des maux du printemps qui touche principalement nos petites têtes blondes. Les petits rhumes sont causés par le changement de température.

Il est ainsi conseillé de nettoyer le nez de bébé avec du sérum physiologique. En cas de fièvre, il vaut mieux aller chez son pédiatre. Avec le nez bouché, c’est normal qu’il ait du mal à s’endormir. Dans ce cas, surélevez un peu sa tête afin de faciliter la respiration.

Au printemps, gare aux conjonctivites !

Bébé a des yeux rouges, larmoyants et parfois purulents. Au réveil, il a du mal à les ouvrir à cause du pus sur ses paupières. Les signes ne trompent pas, votre petit loulou a des conjonctivites.

Afin de soulager cette maladie des yeux, il faut les nettoyer régulièrement à l’aide d’une compresse imbibée de sérum physiologique. Si bébé présente des sécrétions purulentes, consultez immédiatement son médecin qui lui prescrira du collyre antibiotique.

Votre enfant est allergique au printemps

C’est également à cette période que l’allergie au pollen, aux graminées ou encore aux acariens se développe. Elle apparait généralement à partir de 4 ou 5 ans. D’abord, les symptômes se manifestent par un rhume. L’enfant a le nez qui coule, il éternue fréquemment, puis il sent une démangeaison à l’intérieur de la gorge et du nez. En outre, il a les yeux qui piquent.

Règles à respecter : fermez les fenêtres en pleine période de pollinisation. Évitez également de tondre la pelouse s’il est dehors. Lavez tous les jours les vêtements de votre enfant afin d’enlever les polluants de l’extérieur.

Pour le traitement de l’allergie, on utilise généralement de l’antihistaminique. Sinon, si votre enfant n’arrive pas à dormir, la cortisone permet de réduire l’inflammation et donc, de soulager les symptômes de l’allergie.

Le soleil du printemps, protégez votre enfant !

Au printemps, la température commence à monter. C’est vrai, il ne fait pas encore aussi chaud comme en été. Toutefois, il faut protéger votre bébé du soleil, et particulièrement le bébé de moins de 18 mois. Évitez toute exposition au soleil qui risque d’entrainer la déshydratation.

Si votre enfant a plus de 18 mois, voici quelques précautions à prendre : vous devrez lui faire boire très souvent. Ensuite, n’oubliez pas d’appliquer de la crème avec de l’écran total. Pour une protection optimale, il doit porter un chapeau et des lunettes (vous trouverez des modèles très craquants sur les boutiques en ligne !)

Maman, ces informations et ces conseils devront sûrement vous aider à affronter les maux du printemps. Cependant, à l’arrivée de l’été, votre petit ange ne sera non plus sorti d’affaires. Puisque d’autres bobos prennent le relais à l’exemple des piqûres d’insectes, l’insolation, la diarrhée des voyageurs et beaucoup d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *