Les bons conseils pour se faire obéir sans crier

Avec le stress, l’impatience et la fatigue, il est difficile de garder le calme lorsque son enfant rechigne à faire ce qu’on lui demande. C’est ce qui amène souvent les parents à hausser le ton. Pourtant, ce n’est pas la meilleure approche pour éduquer ses tout-petits. Au contraire, les cris peuvent même être contreproductifs. Il existe cependant certaines astuces pour se faire obéir sans crier. Voici quelques conseils pratiques.

Les cris : leurs effets sur les enfants

Aujourd’hui encore, de nombreux parents lèvent la voix sur leurs enfants lorsque ceux-ci refusent de faire ce qu’ils disent. En perdant la patience, il s’agit d’une manière spontanée pour réagir aux écarts de conduite, aux refus répétés, à la rivalité entre frères et sœurs ou à l’agressivité des enfants. Il n’y a aucune raison de culpabiliser pour cela. Toutefois, les cris ne sont pas toujours efficaces. Sur le moment, en haussant le ton sur ses enfants, on risque d’installer une ambiance froide et pesante dans la maison. Par ailleurs, cette situation inconfortable touchera tous les membres de la famille, même ceux qui ne sont pas concernés par le conflit.

De même, en levant la voix, les parents parviendront certainement à affirmer leur autorité. Cependant, les cris sont préjudiciables chez les tout-petits. En effet, ils peuvent instaurer un sentiment de crainte permanent envers le père ou la mère. Ce qui aura des conséquences directes sur différents aspects de sa vie, ainsi que dans la relation parents-enfants. Les études ont également montré que cette approche peut rendre les jeunes plus agressifs aussi bien à la maison qu’à l’extérieur. Sur le coup de la colère, l’enfant pourrait prendre l’habitude de crier sur ses amis ou ses camarades de classe. Il incombe donc aux adultes d’adopter d’autres méthodes pour faire coopérer les enfants sans crier.

Les pratiques efficaces pour se faire écouter sans crier

Certes, les enfants sont parfois entêtés. Face à un refus répété, il est difficile de garder son calme. Ce qui est totalement humain. Cependant, il convient de se ressaisir et adopter une règle différente des générations antérieures. Alors, comment se faire écouter sans hausser la voix ?

Suivant les discours émergents de « l’éducation positive », les spécialistes proposent plusieurs méthodes qui ont fait leur preuve chez de nombreux parents. La première consiste à procéder par le jeu. On peut par exemple encourager son garçon à jeter les morceaux de papier qu’il a découpés dans la poubelle en utilisant son petit camion à remorque. De la même manière, on peut persuader son tout-petit à prendre le bain en le mettant dans une bassine gonflable. Il s’agit d’une excellente façon de se laver en s’amusant.

Par ailleurs, la technique du bâton à paroles est particulièrement efficace. Cela consiste à désigner un objet qui, lorsqu’on le détient, permet de s’exprimer face à un auditoire attentif. On peut recourir à cette méthode pour répartir les tâches ou formuler un souci. Enfin, selon l’approche choisie, il est important d’adopter un bon ton de voix et adapter les ordres à l’âge de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *